Recherches sur la silice et la silice de corne -501

La question était de savoir si la méthode de cristallisation avec additif était adaptée d’une part pour distinguer la silice brute issue de broyage de cristaux de quartz et la substance de même origine ayant séjourné dans une corne de vache placée dans le sol durant 6 mois pendant la période estivale (silice de corne – 501), et d’autre part pour apprécier la capacité de vieillissement de la préparation. 

Recherches sur la silice et la silice de corne – 501 JG. Barth

La silice élément oublié de l’agriculture – Nicolaus Remer