Tous les articles par Vincent Masson

Publication d’une méta-analyse comparant les impacts de différents systèmes agricoles – dont la biodynamie – sur la qualité écologique des sols.

Impact of farming systems on soil ecological quality: a meta‑analysis

Publié le 30 août 2021

Amélie Christel. Pierre‑Alain Maron. Lionel Ranjard

Résumé

Le modèle productiviste mis en place après la seconde guerre mondiale a réussi à améliorer la production pour répondre à la demande croissante de nourriture, mais il a aussi profondément affecté les propriétés physico-chimiques des sols, ainsi que la biodiversité aérienne et souterraine.

Des systèmes agricoles alternatifs tels que l’agriculture biologique, l’agriculture biodynamique et l’agriculture de conservation des sols se développent actuellement pour améliorer la durabilité des systèmes agricoles. Bien que l’impact des pratiques agricoles sur la qualité écologique des sols soit bien connu, il existe peu de connaissances sur l’impact des différents systèmes agricoles dans leur ensemble. Nous avons analysé ici l’impact des principaux systèmes agricoles sur la biodiversité et le fonctionnement des sols, rapporté dans une centaine de publications scientifiques.

Nous avons constaté que les systèmes conventionnels, biologiques et biodynamiques sont les plus étudiés, alors que l’agriculture de conservation des sols est peu documentée.

Les indicateurs biologiques du sol sont améliorés d’environ 70 % en agriculture biologique et biodynamique par rapport à l’agriculture conventionnelle. 43 % des indicateurs biologiques du sol sont améliorés en agriculture biodynamique par rapport à l’agriculture biologique. L’agriculture de conservation des sols obtient de meilleurs résultats que l’agriculture conventionnelle pour 57 % des indicateurs. Par conséquent, l’agriculture biodynamique présente la meilleure qualité écologique des sols, suivie par l’agriculture biologique, l’agriculture de conservation des sols et, enfin, l’agriculture conventionnelle. La fertilisation organique et les rotations culturales plus longues sont les pratiques les plus favorables, tandis que les pesticides et le travail du sol sont les plus nuisibles. La revue met également en évidence un manque d’études sur l’agriculture de conservation des sols et sur les bio-indicateurs de la faune du sol.

Mots-clés : Agroécologie – Biodiversité – Pratique agricole – Indicateur – Sol – Système d’exploitation.

Environmental Chemistry Letters

https://doi.org/10.1007/s10311-021-01302-y

Traduit de la version anglaise par Deepl

Abstract

The productivist model implemented after the second world war has succeeded in improving production to meet growing demands for food, but it has also deeply affected soil physicochemical properties, as well as of aboveground and belowground biodiversity. Alternative farming systems such as organic farming, biodynamic farming and soil conservation farming are actually developing to enhance the sustainability of farming systems. Although the impact of agricultural practices on soil ecological quality is well known, there is little knowledge on the impact of the different farming systems as a whole. Here, we analysed the impact of the main farming systems on soil biodiversity and functioning, reported in about 100 scientific publications. We found that conventional, organic, and biodynamic systems are the most widely studied, whereas soil conservation farming is poorly documented. Soil biological indicators are improved by ca. 70 % in organic farming and biodynamic farming relative to conventional farming. 43 % of soil bioindicators are improved in biodynamic farming relatively to organic farming. Soil conservation farming scores better than conventional farming for 57 % of the indicators. Therefore, biodynamic farming displays the highest soil ecological quality, followed by organic farming, soil conservation farming and, last, conventional farming. Organic fertilisation and longer crop rotations are the most favourable practices, whereas pesticides and soil tillage are the most deleterious ones. The review also evidences a lack of studies on soil conservation farming and on bioindicators of the soil fauna.

Keywords : Agroecology · Biodiversity · Farming practice · Farming system · Indicator · Soil

Le veau, la vache et le territoire. *Petit précis de biodynamie*

Le veau, la vache et le territoire.
*Petit précis de biodynamie*

Diffusions
https://www.youtube.com/watch?v=i2KtEPl7Ono

Réalisé par : Patrice Gérard

Un film de France 3 Pays de Loire

 

Le veau la vache et le territoire – *petit précis de biodynamie*

Une ferme biodynamique c'est une agriculture dont la recherche de l’autonomie maximum remet en cause radicalement le système en place. Une agriculture pleine de poésie, qui redonne véritablement du sens et un coup de jeune au métier de paysan. 
Je cherchais un modèle agricole novateur et radicalement opposé au modèle conventionnel. Un modèle de paix. Avec à l'appui, l'amorce d'une réflexion philosophique du métier de paysan, sur la terre et sur la nourriture. 
Patrice Gérard
La ferme du Marais Champs est un véritable « laboratoire » de la biodynamie. Recettes dictées par les grandes coopératives et recours aux pesticides y sont hors-sujets. Les paysans qui y travaillent maîtrisent l’agronomie sur les bouts des doigts. Forts de ce savoir, ils s’autorisent des tentatives toujours fécondes pour améliorer leur connaissance de leur terroir. Pour assurer les récoltes et accompagner les vaches dans leur « carrière lactée », ils ajoutent une pincée d’« agriculture céleste », c’est-à-dire de biodynamie. La pratique est passionnée, les animaux sont bien traités, les paysans eux-mêmes se traitent bien et, le pire, c’est que tout ça fonctionne.

Les actes du séminaire régénération de la vigne du 7 et 8 décembre 2017 sont en ligne

Régénération de la vigne

Régénération de la vigne

Congrès viticulture du MABD en Champagne les 22 et 23 février 2018

APPROCHE BIODYNAMIQUE DE LA VIGNE – Connaissances, recherches et pratiques.

LES 22 ET 23 février 2018 à Troyes en Champagne

De plus en plus de vignerons s’interrogent, s’intéressent aux pratiques biodynamiques. Certains cherchent à réduire leur impact environnemental dans le traitement des vignes, d’autres à améliorer la qualité gustative des vins, ou encore recherchent davantage d’harmonie dans leur métier.

Chaque viticulteur et vigneron est capable d’appliquer les pratiques biodynamiques de manière correcte s’il s’en donne les moyens techniques et humains. S’il le fait en respectant les règles agronomiques de base, il verra rapidement des résultats sur son sol, ses vignes, ses vins. Au delà de la mise en pratique, ce séminaire a pour objectif de resituer la viticulture dans l’agriculture au sens noble et large du terme, d’amener des éléments de compréhension sur ce qu’est la vigne, ce végétal si particulier qui provoque tant de passions, de faire connaître des résultats de recherche enthousiasmants concernant l’usage des préparations biodynamiques, de se questionner sur notre lien au sol, sur le sens et le rôle du vigneron d’aujourd’hui, avec toujours comme fil rouge la santé de la vigne et la meilleure manière de l’accompagner.

Cet évènement donne la parole à des chercheurs, à des formateurs et des techniciens, mais également à des producteurs qui ont des pratiques innovantes et qui recherchent de nouvelles voies pour l’avenir. Quel sera le rôle de la viticulture biodynamique dans le monde viticole de demain ?

Plaquette congrès viticulture biodynamique MABD février 2018 

Transferts de plantes et d’animaux depuis le continent Ouest

Les transferts de plantes et d’animaux depuis le continent américain vers l’Europe posent de sérieux problèmes de durabilité. Une recherche de références modernes confirme les intuitions de R. Steiner à ce propos.

Pour la vigne, ceci invite à se poser des questions sur le regreffage généralisé des cépages européens (viniferas) sur les portes-greffes américains depuis la crise phylloxérique de la fin du 19e siècle.

Questions liées aux échanges de plantes entre les continents

Séminaire de travail sur le thème de la régénération de la vigne en biodynamie


Régénération de la vigne en biodynamie, semis d’œil, vignes franches de pied, connaissance du phylloxéra et pistes de recherche pour le maîtriser.
Les 7 et 8 décembre 2017 à Château.

Les actes du séminaire sont disponibles sur ce site

Invitation au séminaire  – régénération de la vigne