Archives par mot-clé : VESS

Stabilité des agrégats et évaluation visuelle de la structure du sol dans la culture biodynamique des sols des vignobles de Bourgogne

Voici la dernière publication (25 juillet 2021) relative aux travaux menés en partenariat avec l’université de Kassel Witzenhausen (Allemagne).

Nous travaillons actuellement avec Jürgen Fritz et son équipe sur un nouveau projet qui concerne une vingtaine de parcelles comparant pratiques biologiques et biodynamiques. En attendant la publication des articles qui s’y rapportent, vous pouvez consulter l’article suivant issu du partenariat avec l’université de Kassel.

https://www.soin-de-la-terre.org/diversite-microbienne-fonctionnelle-et-lusage-des-preparations-biodynamiques/

Stabilité des agrégats et évaluation visuelle de la structure du sol dans la culture biodynamique des sols des vignobles de Bourgogne

Publication en anglais (Traduction Deepl – Y. Lemut), juillet 2021, dans Biological Agriculture & Horticulture sous la direction de Jürgen Fritz. Avec entre autres coauteurs Pierre Masson.

Lien vers la publication: https://doi.org/10.1080/01448765.2021.1929480

Fritz et al. 2021 Aggregate stability and visual evaluation …pdf

RÉSUMÉ en français

Une approche sur le vignoble a été utilisée pour étudier les effets des préparations biodynamiques de bouse de corne [ndt: 500P] et de silice de corne (BD) sur la structure du sol dans cinq vignobles situés sur des sols différents et qui ont été sous gestion biologique pendant des durées différentes.
L’hypothèse sous-jacente était que les effets des préparations biodynamiques augmentent la stabilité des agrégats et améliorent la structure du sol.
Les résultats ont montré que la stabilité des agrégats du sol pendant le tamisage humide n’était pas différente dans le traitement avec les préparations biodynamiques (BD+), par rapport à celui sans préparation (BD-).
Sur la base de l’évaluation visuelle de la structure du sol (VESS), les améliorations de la structure du sol dans le traitement BD+, par rapport à BD-, n’étaient pas significatives pour les macropores/biopores, le test de chute [ndt: drop test] de la terre végétale ou la couleur du sous-sol, mais des améliorations significatives ont été observées dans le test de chute du sous-sol (p = 0,009), la couleur de la terre végétale (p < 0,000), la pénétration des racines (p = 0,017), la structure de la surface (agrégats stables, peu de croûtes, p = 0,006), la structure de la terre végétale (p = 0,030), la structure du sous-sol (p < 0,000) et le changement de couleur de la terre végétale au sous-sol s’est fait à une plus grande profondeur (p = 0,049).
Sur la base des résultats précédemment rapportés montrant des changements significatifs dans l’activité microbienne du sol du traitement BD+, en utilisant les mêmes échantillons de sol, il a été pensé que les différences observées dans la structure du sol entre BD+ et BD- étaient liées aux différences dans l’activité microbienne.