Les champignons qui nourrissent les plantes

par Marc André Selosse

Article sur « les champignons qui nourrissent les plantes – les associations mycorhiziennes », extrait du livre « Aux origines des plantes ». On lira aussi avec intérêt le livre du même auteur « Jamais seul », postface de Francis Hallé aux Editions Actes Sud (juin 2017): une mine d’informations qui se lit comme un roman.

Les associations mycorhiziennes (mars 2008)

Résultat de 21 ans de l’essai DOC

par l’Institut de Recherche en Agriculture Biologique (IRAB – FIBL)

Ce document présente les résultats à long terme de l’essai mené par l’IRAB pour comparer entre eux 3 systèmes agricoles: l’agriculture biodynamique (D), l’agriculture organo-biologique (O) et l’agriculture conventionnelle (C).
La biodynamique est plus économe en énergie.

Essai DOC-FIBL

2001

Functional microbial diversity responses to biodynamic management in Burgundian vineyard soils

par Jürgen Fritz et al.

Les résultats de cette étude suggèrent que l’usage des préparations biodynamiques ont des effets équilibrants sur la diversité fonctionnelle microbienne dans les sols bourguignons

Résumé en français

Mai 2020

Synthèse des connaissances scientifiques sur l’impact du cuivre sur la biodiversité des sols de vigne (Projet IACuSA)

par Battle Karimi et al.

Début 2020, nous avons initié un travail de recherche sur l’Impact et l’Accumulation du Cuivre dans les Sols Agro-viticoles (projet IACuSA).
Vous trouverez sur le lien suivant l’article scientifique, le rapport complet et le résumé de ce travail initié par l’association Soin de la Terre.

Résumé

Rapport complet

Article scientifique

Janvier 2021

Projet Ecovitisol

L’association Soin de la Terre a participé au projet Ecovitisol (2019 – 2022).

Menée par l’INRAE de Dijon en partenariat avec l’INRAE de Colmar, l’association Soin de la Terre, le BIVB, le GEST et Biodynamie Services, Ecovitisol propose une étude comparative entre pratiques en biodynamie, biologie et conventionnel sur la base principale de la microbiologie des sols viticoles. Cette étude sur un large panel de vignobles en Bourgogne et en Alsace met en lumière les effets positifs qu’ont les bonnes pratiques biodynamiques sur la qualité de la microbiologie des sols.

Les résultats ou autres éléments de ce projet seront partagés sur ce site au fur et à mesure de leurs disponibilités :
Les publications scientifiques, après avoir été revues et publiées.
Les informations sur les suites du projet Ecovitisol.

Vous trouverez plus d’informations dans les documents suivants :

Projet Ecovitisol: impact des pratiques viticoles sur la qualité microbiologique des sols

Compte rendu synthétique Ecovitisol – février 2022

2019